Rétromobile 2014

Second rendez-vous incontournable pour nous cette année, le Salon Retromobile, qui s’est déroulé du 5 au 9 Février. Petite nouveauté, il a eu lieu dans l’enceinte du Pavillon 1, situé Porte de Versailles.

Cette nouvelle édition est, à nos yeux, l’une des meilleures. Au fil des allées, nous nous sommes arrêtés sur les stands habituels, comme par exemple Fiskens qui a amené une Jaguar Type D, une Ferrari 250 GT Lusso bleue nuit, une rare Ferrari Daytona Spyder ou encore une Ferrari 275 GTB à bande tricolore. Un autre exposant remarquable, Lukas Hüni, avec un très gros stand regroupant des voitures légendaires et d’exception : une Bugatti type 35 rouge dans son jus, attendant d’être remise en route, une rarissime Ferrari 250 LM Stradale et un trio d’Aston Martin de compétition : DBR4, DB3S et DBR1. Un exposant plus discret a amené de nombreuses merveilles allemandes avec notamment des Mercedes 300SL et deux Mercedes CLK LM, dont l’unique version route existante.

Un stand a particulièrement attiré notre attention : Tradex SRL. En effet, il s’agissait de l’un des exposant incontournables de ce salon de par la présence du transporteur Ferrari, le Fiat Bartoletti sur lequel était exposée une Ferrari 330 P4, à proximité il y avait aussi une Maserati tipo 61 Birdcage Streamliner, l’une des deux du salon.

Quelques constructeurs ont fait le déplacement, comme Renault pour célébrer trois anniversaires :

– les 100 ans de la réquisition des taxis Parisiens, majoritairement des Renault Type AG1 pour le transport des troupes sur le front de la Marne.

– les 50 ans de la Renault 8 Gordini.

– les 30 ans du Renault Espace, avec 8 modèles présent allant du prototype réalisé par Matra au dernier modèle, en passant l’Espace F1.

Alpine, avec un très beau stand constitué de très nombreux modèles de compétition retraçant l’histoire de la marque dans le sport automobile.

Bugatti était présent, avec une seule voiture, l’EB18.4, le prototype le plus abouti de la Veyron.

Les Allemands Porsche et Mercedes on amenés peu de voitures, la qualité a pris le dessus sur la quantité :

– Pour Mercedes, il s’agissait d’une présentation des différentes disciplines sportives dans lesquelles la marque évolue (ou a évolué) comme le DTM (Mercedes Classe C DTM), la Formule 1, l’Endurance (Sauber C9), la vitesse (Mercedes W196R Streamliner) et la course de côte avec une voiture d’avant guerre.

– Concernant Porsche, trois voitures de compétition étaient exposées : une 996 GT1 evo, une 917K et une 550. Porsche a profité de l’évènement pour présenter au public sa nouvelle 991 GT3.

Nous nous sommes également arrêtés sur le stand Artcurial, qui organisait cette année deux ventes aux enchères. La première, le 7 Février, constituée de plus de 130 voitures et 15 motos. Parmi les lots remarquables, nous avons particulièrement apprécié la Ferrari 166MM/53 Oblin, pièce de choix exposée sur un plateau tournant, nous permettant quelques prises de vues originales. Il y avait aussi un duo de supercars Ferrari : La F40 et la Enzo, l’incontournable Peugeot 302 Darl’Mat, une Maserati 150S et une superbe Alfa Romeo 6C 1750 SS entièrement restaurée datant de 1929. Petite curiosité sur le stand, la présence de l’Hydroplane Abbate Motoscafo Ferrari, un bateau de course équipé d’un moteur Ferrari. Cette vente regroupait aussi six véhicules ayant appartenu à des personnalités : la Fiat Shellete de Philippe Starck, la Chevrolet Bel Air customisée de Ringo Starr, la Rolls Royce Silver Cloud cabriolet de Charles Aznavour (la précédente propriétaire était Brigitte Bardot), la Packard Type 120 de Steve McQueen, l’Aston Martin DB6 de Richard Anthony et enfin, l’une des motos de Coluche, l’Husqvarna 250 WR.

La seconde vente, le 8 Février, était l’occasion pour les passionnés de voitures Italiennes de se faire plaisir avec l’une des 44 Alfa Romeo proposées. Il s’agit d’une collection remarquable entièrement constituée de véhicules d’après guerre, pour la plupart entièrement restaurés. Elle comprend des modèles de prestige tels qu’une TZ1 Zagato et une 8C Spider blanche.

Cette exposition a été pour nous l’occasion de rencontrer Thomas, membre de www.southcarphotography.com De plus, nous tenons à remercier l’ensemble de l’organisation de Retromobile de nous avoir accrédités et également pour leur sympathie. Pour conclure, nous avons été bluffés par ce salon qui a réuni un plateau exceptionnel. Le seul point négatif que nous avons noté est le manque de place sur certains stands où malheureusement les voitures étaient très serrées.