Nürburgring 14 Juillet 2013

Photos réalisées par Rémy et Jonathan le Dimanche 14 Juillet 2013 lors d’une journée sur la mythique Boucle Nord (Nordschleife) du Nürburgring en Allemagne.

     En ce jour de fête Nationale, nous avons décidé de nous rendre au Nürburgring afin de participer aux fameuses Touristenfahrten, les Public Sessions. Nous partons donc en convoi avec quelques amis en Punto Evo Abarth, Renault Mégane RS et 997 GT3 3.8 sur plateau (shooting ici) également prêts à en découdre avec le fameux Enfer Vert de la Nordschleife.

     Nous arrivons sur place, et comme on peut s’en douter, ce haut lieu de l’automobile sportive respire la passion, une ambiance de mécanique unique au monde. Les parkings sont pleins à craquer, le ballet des voitures qui rentrent et sortent de la piste est infernal. On remarque d’ailleurs que les voitures sont de véritables armes de guerre : vidées, arceautées, préparation moteur/châssis/aéro’. La forte concentration en Porsche et BMW nous rappellent que nous sommes bien en Allemagne.

     C’est à mon tour (Rémy) de m’élancer à l’assaut des près de 21km de la Boucle Nord. On remarque immédiatement le dénivelé impressionnant de la piste, ainsi que l’étroitesse de celle-ci, ce n’est pas évident. Malgré le départ matinal, le trafic en piste est bien présent. Les voitures arrivent à toute vitesse dans le rétroviseur intérieur, on sent que les pilotes de ces voitures sont des habitués des lieux. C’est d’ailleurs un élément déterminant pour ne pas avoir d’accident : regarder derrière très régulièrement pour ne pas gêner les autres usagers.

     Sur les parkings, on notera la présence des voitures suivantes :McLaren MP4-12C, Noble M12 GTO-3R, Audi R8 V10 Spyder, Wiesmann Roadster, 430 Scuderia, des Porsche à la pelle dont 3 997 RS 4.0, Lamborghini Gallardo LP570-4 Superleggera, Jaguar XK-RS Cabriolet.

     Après une pause déjeuner dans un restaurant italien des plus sympathiques (pizzas énormes pour 3 fois rien) à Adenau, on remonte les petites routes des alentours pour aller au petit Karussell pour faire quelques photos sur piste.

     En résumé, la 500 Abarth s’est bien comporté sur la piste, malgré un chrono misérable, j’ai pris vraiment du plaisir à la conduire et ne manquerai pas de renouveler l’expérience sur ce tracé mythique !

Rémy et Jonathan.